Loi maritime du Canada (L.C. 1998, ch. 10)

Loi à jour 2015-02-04; dernière modification 2014-12-16 Versions antérieures

Contrôle de la circulation

Note marginale :Contrôle de la circulation

 Sous réserve des règlements d’application du paragraphe 74(1), la personne que le ministre désigne — nommément ou au titre de son appartenance à une catégorie — en vertu du présent article peut prendre les mesures nécessaires au contrôle de la circulation dans le port public, les articles 56 à 59 s’appliquant avec les adaptations nécessaires; toutefois, pour l’application de ces adaptations à l’article 58, la mention, au paragraphe 58(1), des personnes désignées en vertu de ce paragraphe vaut mention de la personne désignée en vertu du présent article.

PARTIE 3VOIE MARITIME

Définitions

Note marginale :Définitions

 Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente partie.

« Administration »

“Authority”

« Administration » L’Administration de la voie maritime du Saint-Laurent constituée par le paragraphe 3(1) de la Loi sur l’Administration de la voie maritime du Saint-Laurent.

« société sans but lucratif »

“not-for-profit corporation”

« société sans but lucratif » Société sans but lucratif visée au paragraphe 80(5).

Objectifs

Note marginale :Objectifs

 La présente partie a pour objectifs de :

  • a) promouvoir une approche commerciale dans le cadre de l’exploitation de la voie maritime;

  • b) protéger l’intégrité de la voie maritime;

  • c) protéger les droits et les intérêts des collectivités voisines de la voie maritime;

  • d) protéger le fonctionnement à long terme et la viabilité de la voie maritime à titre d’élément constitutif de l’infrastructure nationale des transports au Canada;

  • e) promouvoir la compétitivité de la voie maritime;

  • f) protéger les investissements importants que le gouvernement du Canada a effectués à l’égard de la voie maritime;

  • g) favoriser la participation des utilisateurs dans l’exploitation de la voie maritime;

  • h) encourager de nouveaux arrangements de collaboration avec les États-Unis pour la gestion des installations et services de transport de la région des Grands Lacs et du Saint-Laurent.

Pouvoirs du ministre

Note marginale :Pouvoirs

 Le ministre peut :

  • a) acquérir des terrains pour des ouvrages nécessaires à l’exploitation — soit entièrement au Canada soit, dans le cadre de travaux entrepris par une autorité compétente aux États-Unis, conjointement avec elle — de la voie maritime, ainsi que construire, entretenir et exploiter ces ouvrages;

  • b) construire, entretenir et exploiter des ouvrages, relatifs à la voie maritime, que le gouverneur en conseil peut juger nécessaires pour remplir les engagements fermes ou éventuels du Canada aux termes d’un accord présent ou futur conclu entre le Canada et les États-Unis;

  • c) se charger de l’exploitation et de la gestion de ponts, notamment acquérir des terrains pour des ponts reliant le Canada aux États-Unis et construire, entretenir et exploiter ces ponts, seul ou conjointement ou en liaison avec une autorité compétente des États-Unis et, à cet égard ou accessoirement à cette fin, acquérir des actions ou des biens d’une compagnie d’exploitation d’un pont;

  • d) acquérir des terrains pour les autres ouvrages ou biens que le gouverneur en conseil estime nécessaires aux ouvrages entrepris en application de la présente partie, et construire, acquérir, entretenir et exploiter ces autres ouvrages ou biens;

  • e) fixer les droits pour l’utilisation des biens dont la gestion lui est confiée et qui font partie de la voie maritime, pour tout service qu’il fournit ou tout droit ou avantage qu’il accorde en rapport avec la voie maritime;

  • f) prendre les mesures nécessaires à la mise en œuvre de toute entente présente ou future à l’égard de la voie maritime.