Loi sur la santé des animaux

Version de l'article 64 du 2013-01-01 au 2015-02-26 :

Note marginale :Règlements et décrets
  •  (1) Le gouverneur en conseil peut, par règlement, prendre des mesures visant à protéger la santé des personnes et des animaux par la lutte contre les maladies et les substances toxiques ou leur élimination, ainsi que toute autre mesure d’application de la présente loi et, notamment :

    • a) régir ou interdire l’importation, l’exportation ou la possession d’animaux ou de choses, afin d’empêcher l’introduction de vecteurs, de maladies ou de substances toxiques soit au Canada, soit dans tout autre pays en provenance du Canada;

    • b) prévoir la prise de toute mesure de disposition — notamment la mise en quarantaine ou la destruction — d’animaux ou de choses susceptibles de transmettre une maladie ou une substance toxique, à leur arrivée au Canada;

    • c) exiger la preuve que des animaux importés ou en transit au Canada ne proviennent pas d’un lieu marqué par la présence, au moment de leur embarquement, d’une maladie ou d’une substance toxique;

    • d) régir ou interdire l’introduction de déchets au Canada et régir leur manutention et leur élimination, une fois qu’ils y ont été introduits;

    • e) prévoir l’utilisation des compartiments à produits alimentaires sur les navires, dans les eaux canadiennes, afin d’empêcher l’introduction de maladies ou de substances toxiques au Canada;

    • f) contrôler, éliminer, empêcher la propagation de vecteurs, de maladies et de substances toxiques et prendre toute mesure — notamment l’isolation, la mise en quarantaine, le traitement ou la destruction — à l’égard de telles substances ainsi que des animaux ou choses qui :

      • (i) soit sont contaminés par une maladie ou une telle substance, ou sont soupçonnés de l’être,

      • (ii) soit ont été en contact avec des animaux ou choses de la catégorie visée au sous-alinéa (i) ou se sont trouvés dans leur voisinage immédiat,

      • (iii) soit sont des vecteurs, des agents causant des maladies ou des substances toxiques, ou soupçonnés d’en être;

    • g) faire isoler et parquer les animaux dans certaines limites, instituer des zones d’inspection ou de quarantaine et établir des zones d’éradication dans lesquelles les animaux pourront être examinés, isolés et soumis à des tests relativement aux maladies ou aux produits toxiques;

    • h) régir ou interdire le déplacement, au Canada, soit d’animaux, de leurs produits, sous-produits et aliments, de vecteurs, d’agents causant des maladies ainsi que de fourrage, soit d’autres choses se rapportant aux animaux et susceptibles d’être contaminées par une maladie ou une substance toxique;

    • i) empêcher que les animaux soient maltraités, notamment en :

      • (i) régissant leur garde, y compris les soins à leur donner et les mesures concernant leur disposition,

      • (ii) régissant leur transport tant à l’intérieur qu’à destination ou en provenance du Canada,

      • (iii) prévoyant le traitement, la destruction ou toute autre forme de disposition des animaux gardés ou transportés dans des conditions inacceptables;

    • j) déclarer contaminé tout véhicule, aéroport, quai, gare de triage, parc à bétail, marché ou enclos dans ou sur lequel des animaux, leurs produits ou sous-produits, des aliments pour animaux, du fourrage ou d’autres choses se rapportant aux animaux sont exposés ou placés en vue de leur vente ou de leur transport et prévoir que ces lieux constituent des lieux contaminés;

    • k) régir ou interdire l’entrée, la sortie et la circulation des personnes et des véhicules dans les lieux contaminés;

    • l) faire désinfecter tous lieux et choses susceptibles d’être contaminés par une maladie ou une substance toxique ou de renfermer un vecteur;

    • m) faire donner avis de l’apparition d’une maladie ou d’une substance toxique chez les animaux, ou imposer une telle obligation;

    • n) interdire ou régir la tenue de marchés, foires, expositions ou ventes d’animaux;

    • o) soustraire, à certaines conditions, des maladies ou des substances toxiques à l’application de certaines dispositions de la présente loi ou des règlements, et prendre des mesures à leur égard;

    • p) régir l’exploitation des zoos et des entreprises d’élevage de gibier;

    • q) fixer, en matière de semences et d’embryons animaux, les modes de collecte, de stockage et de distribution ainsi que les normes d’hygiène et de salubrité applicables aux établissements se livrant à ces activités de même qu’à la congélation et au conditionnement;

    • r) régir ou interdire les analyses ou tests de dépistage de maladie;

    • s) régir ou interdire l’importation, la préparation, la fabrication, la conservation, le conditionnement, le stockage, l’analyse, le transport, la vente — y compris les conditions de celle-ci et la publicité afférente — , l’utilisation et la disposition — notamment par destruction — de produits vétérinaires biologiques, et régir leur pureté, innocuité, puissance et efficacité;

    • t) régir ou interdire l’utilisation, dans l’alimentation des animaux, de toute chose pouvant leur transmettre une maladie ou une substance toxique ou en favoriser la propagation;

    • u) régir la construction, l’exploitation et l’entretien des ateliers d’équarrissage et des usines de traitement ou d’aliments pour animaux;

    • v) régir l’importation, la préparation, la fabrication, la conservation, le conditionnement, le stockage, la distribution, la vente — y compris les conditions de celle-ci et la publicité afférente — des produits de ces ateliers et usines;

    • w) régir l’attribution, le renouvellement, la modification, la suspension et la révocation de permis, licences, autorisations, certificats ou autres documents, aux conditions qu’il peut fixer pour l’application de la présente loi;

    • x) pour l’application de la présente loi, imposer le marquage — notamment au moyen d’un sceau — d’animaux ou de choses ou l’apposition sur ceux-ci d’une étiquette ou de tout autre moyen d’identification, autoriser les inspecteurs ou les agents d’exécution à y procéder et interdire l’enlèvement, le bris ou la modification de ces marques, sceaux, étiquettes ou autres moyens d’identification;

    • y) établir et appliquer un système national d’identification des animaux qui prévoit des normes et des moyens pour les identifier;

    • z) exiger l’identification des animaux conformément au système prévu à l’alinéa y) en cas de changement de propriétaire ou de possesseur ou à l’occasion de leur transport ou de toute mesure prise à leur égard;

    • z.1) régir la fabrication, la vente, la distribution ou l’utilisation de tout moyen d’identification prévu à l’alinéa y);

    • z.2) régir la collecte de données — statistiques et autres — , la publication d’études et la réalisation d’enquêtes ou de sondages concernant toute question liée à la présente loi ou aux règlements;

    • z.3) exiger la tenue de registres relatifs aux activités régies par la présente loi ou les règlements;

    • z.31) exiger la fourniture au ministre ou à toute autre personne autorisée par le ministre, selon les modalités que le ministre ou cette personne exigent, des renseignements relatifs aux animaux ou aux choses visés par la présente loi ou les règlements, notamment des renseignements sur leur déplacement, les évènements qui les concernent et les lieux où ils se trouvent ou se sont trouvés;

    • z.32) régir l’identification des lieux à l’égard desquels des renseignements doivent être fournis au titre des règlements pris en vertu de l’alinéa z.31);

    • z.33) régir ou interdire l’utilisation ou la communication de renseignements fournis au titre des règlements pris en vertu de l’un des alinéas y) à z.1) et z.31);

    • z.4) fixer tous droits et redevances exigibles dans le cadre de la présente loi et des règlements, ou leur mode de détermination;

    • z.5) prendre toute autre mesure d’ordre réglementaire prévue par la présente loi et non réservée au ministre.

  • Note marginale :Règlements sur les volatiles

    (2) Le gouverneur en conseil peut prendre des règlements en vue, d’une part, du maintien ou de l’amélioration de la qualité des espèces de volatiles, d’autre part, de la lutte contre les maladies et les substances toxiques ou leur élimination chez les volatiles, et notamment pour :

    • a) régir la production, la commercialisation et la distribution de volatiles et d’oeufs d’incubation;

    • b) régir ou interdire le transport des volatiles et d’oeufs d’incubation;

    • c) exiger des exploitants de couvoirs qu’ils enregistrent chaque année, auprès du ministre, les noms et adresses de leurs agents pour la commercialisation des volatiles provenant de leur établissement;

    • d) fixer les types, les dimensions, les caractéristiques et l’étiquetage des emballages utilisés par ces exploitants pour la commercialisation des poussins;

    • e) régir l’hygiène et la salubrité dans les couvoirs ou leurs environs.

  • Note marginale :Interprétation

    (3) Le paragraphe (2) n’a pas pour effet de limiter l’application du paragraphe (1) en ce qui concerne les volatiles.

  • Définitions de volatiles et poussins

    (4) Dans les paragraphes (2) et (3), volatiles s’entend des oiseaux en captivité ou l’ayant été et poussins des volatiles âgés de moins de soixante-douze heures.

  • 1990, ch. 21, art. 64;
  • 1993, ch. 34, art. 76;
  • 2012, ch. 19, art. 512(F), ch. 24, art. 94.
Date de modification :