Loi sur les dessins industriels (L.R.C. (1985), ch. I-9)

Loi à jour 2017-11-20

MODIFICATIONS NON EN VIGUEUR

  • — 2014, ch. 39, art. 102

    • 102 L’article 2 de la Loi sur les dessins industriels est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :

      Convention

      Convention La Convention d’Union de Paris, intervenue le 20 mars 1883, et les modifications et révisions apportées à celle-ci et auxquelles le Canada est partie. (Convention)

      pays de l’Union

      pays de l’Union Tout pays qui est membre de l’Union pour la protection de la propriété industrielle, constituée en vertu de la Convention, ou tout membre de l’Organisation mondiale du commerce au sens du paragraphe 2(1) de la Loi de mise en oeuvre de l’Accord sur l’Organisation mondiale du commerce. (country of the Union)

  • — 2014, ch. 39, art. 103

    • 1992, ch. 1, art. 79

      103 L’article 3 de la même loi est remplacé par ce qui suit :

      • Registre
        • (1) Le ministre fait tenir un registre, appelé registre des dessins industriels, qui contient les renseignements et déclarations réglementaires concernant les dessins enregistrés au titre de la présente loi.

        • Preuve

          (2) Le registre des dessins industriels de même que la copie d’inscriptions faites dans ce registre certifiée conforme par le ministre, le commissaire aux brevets ou tout membre du personnel du bureau de ce dernier font foi de leur contenu.

        • Admissibilité en preuve

          (3) La copie censée avoir été certifiée conforme selon le paragraphe (2) est admissible en preuve devant tout tribunal.

  • — 2014, ch. 39, art. 104

    • 1993, ch. 15, art. 13
      • 104 (1) Le paragraphe 4(1) de la même loi est remplacé par ce qui suit :

        • Demande d’enregistrement
          • (1) Le propriétaire d’un dessin, qu’il en soit le premier propriétaire ou le propriétaire subséquent, peut en demander l’enregistrement en payant les droits réglementaires ou calculés de la manière prévue par règlement et en déposant auprès du ministre une demande comprenant :

            • a) le nom de l’objet fini pour lequel le dessin doit être enregistré;

            • b) une représentation du dessin conforme à toute exigence réglementaire;

            • c) les renseignements ou déclarations réglementaires.

      • (2) L’article 4 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :

        • Date de dépôt

          (3) La date de dépôt de la demande déposée au Canada est celle à laquelle le ministre reçoit les documents, renseignements et déclarations réglementaires. S’il les reçoit à des dates différentes, il s’agit de la dernière d’entre elles.

  • — 2014, ch. 39, art. 105

    • L.R., ch. 10 (4e suppl.), art. 21; 1992, ch. 1, art. 81 et par. 143(1) ann. VI, art. 16(A); 1993, ch. 15, art. 13, 15 et 16; 1993, ch. 44, art. 162

      105 Les articles 5 à 9 de la même loi sont remplacés par ce qui suit :

      • Examen de la demande d’enregistrement

        5 Le ministre examine conformément aux règlements toute demande d’enregistrement d’un dessin dont il est saisi.

      • Demandes rejetées
        • (1) S’il est convaincu que le dessin visé par la demande ne peut être enregistré, le ministre rejette la demande et notifie le fait au demandeur.

        • Enregistrement

          (2) Dans le cas contraire, il enregistre le dessin et notifie le fait au demandeur.

      • Conditions

        7 Un dessin peut être enregistré si les conditions ci-après sont remplies :

        • a) la demande a été déposée conformément à la présente loi;

        • b) le dessin est nouveau au sens de l’article 8.2;

        • c) il a été créé par le demandeur ou son prédécesseur en titre;

        • d) il comprend des caractéristiques autres que celles résultant uniquement de la fonction utilitaire de l’objet fini en cause;

        • e) il n’est pas contraire à la morale ou à l’ordre public.

      • Date de priorité
        • (1) La date de priorité d’un dessin visé par une demande d’enregistrement — ci-après appelée « demande en instance » — est la date de dépôt de celle-ci, sauf si, à la fois :

          • a) la demande en instance est déposée par une personne qui satisfait aux exigences suivantes :

            • (i) elle est, à la date de dépôt, un citoyen ou ressortissant d’un pays de l’Union, ou y est domicilié, ou y a un établissement industriel ou commercial effectif et sérieux,

            • (ii) elle ou son prédécesseur en titre a antérieurement déposé de façon régulière, dans un pays de l’Union ou pour un pays de l’Union, une demande d’enregistrement d’un dessin dans laquelle est divulgué le même dessin;

          • b) à la date de dépôt, il s’est écoulé, depuis la date de dépôt de la demande antérieurement déposée de façon régulière, au plus six mois;

          • c) le demandeur a présenté, à l’égard de sa demande en instance, une demande de priorité fondée sur la demande antérieurement déposée de façon régulière.

        • Date de dépôt de la demande antérieurement déposée de façon régulière

          (2) Dans le cas où les alinéas (1)a) à c) s’appliquent, la date de priorité du dessin est la date de dépôt de la demande antérieurement déposée de façon régulière.

      • Demande de priorité
        • 8.1 (1) Pour l’application de l’article 8, le demandeur peut présenter au ministre, à l’égard de sa demande, une demande de priorité fondée sur une ou plusieurs demandes antérieurement déposées de façon régulière.

        • Conditions

          (2) Le demandeur la présente selon les modalités réglementaires; il doit aussi fournir au ministre le nom du pays ou du bureau où a été déposée toute demande d’enregistrement d’un dessin sur laquelle la demande de priorité est fondée, ainsi que la date de dépôt et le numéro de cette demande.

        • Demande réputée n’avoir jamais été déposée

          (3) La demande de priorité est réputée n’avoir jamais été déposée si le demandeur ne la présente pas selon les modalités réglementaires ou ne fournit pas les renseignements — autres que le numéro — exigés au paragraphe (2).

        • Retrait de la demande

          (4) Le demandeur peut, selon les modalités réglementaires, retirer la demande de priorité à l’égard de la demande antérieurement déposée de façon régulière; si elle est fondée sur plusieurs demandes, il peut la retirer à l’égard de toutes celles-ci ou d’une ou de plusieurs d’entre elles.

        • Plusieurs demandes

          (5) Dans le cas où plusieurs demandes ont été antérieurement déposées de façon régulière dans le même pays ou non ou pour le même pays ou non :

          • a) la date de dépôt de la première demande est retenue pour l’application de l’alinéa 8(1)b);

          • b) la date de dépôt de la première des demandes sur lesquelles la demande de priorité est fondée est retenue pour l’application du paragraphe 8(2).

        • Demandes antérieurement déposées réputées n’avoir jamais été déposées

          (6) Pour l’application de l’article 8, une demande antérieurement déposée de façon régulière est réputée n’avoir jamais été déposée si, à la fois :

          • a) à la date de dépôt de la demande en instance, il s’est écoulé, depuis la date de dépôt de la demande antérieurement déposée de façon régulière, plus de six mois;

          • b) avant la date de dépôt de la demande en instance, une autre demande d’enregistrement d’un dessin dans laquelle est divulgué le dessin visé par la demande en instance appliqué à l’objet fini visé par celle-ci a été déposée :

            • (i) par la personne qui a déposé la demande antérieurement déposée de façon régulière ou par son prédécesseur en titre ou son successeur en titre,

            • (ii) dans le pays ou pour le pays où l’a été la demande antérieurement déposée de façon régulière;

          • c) à la date de dépôt de cette autre demande — ou s’il y en a plusieurs, à la date de dépôt de la première demande —, la demande antérieurement déposée de façon régulière a été retirée, abandonnée ou refusée, sans avoir été rendue accessible au public et sans laisser subsister de droits, et n’a pas été invoquée pour réclamer une priorité au Canada ou ailleurs.

      • Dessin nouveau
        • 8.2 (1) Le dessin visé par une demande d’enregistrement est nouveau si le même dessin — ou un dessin ne différant pas de façon importante de celui-ci — appliqué à l’objet fini visé par la demande ou à un objet fini analogue :

          • a) n’a pas, plus de douze mois avant la date de priorité du dessin visé par la demande, fait l’objet, de la part de l’une des personnes ci-après, d’une communication qui l’a rendu accessible au public au Canada ou ailleurs :

            • (i) la personne qui a déposé la demande,

            • (ii) son prédécesseur en titre,

            • (iii) un tiers ayant obtenu, de façon directe ou autrement, de l’une de ces personnes l’information à l’égard du dessin visé par la demande;

          • b) n’a pas, avant cette date de priorité, fait l’objet, de la part d’une autre personne, d’une telle communication;

          • c) sous réserve des règlements, n’a pas été divulgué dans une demande d’enregistrement d’un dessin dont la date de priorité est antérieure à cette date de priorité, déposée au Canada.

        • Demande d’enregistrement réputée n’avoir jamais été déposée

          (2) Pour l’application de l’alinéa (1)c), la demande d’enregistrement qui y est visée est réputée n’avoir jamais été déposée si elle est retirée avant la date où elle est rendue accessible au public au titre de l’article 8.3 ou, si elle est antérieure, la date d’enregistrement d’un dessin qui y est visé.

      • Demande et documents rendus accessibles au public
        • 8.3 (1) Le ministre rend accessibles au public, à la date réglementaire, la demande d’enregistrement d’un dessin et les documents en sa possession relatifs à la demande et à l’enregistrement du dessin.

        • Non-communication

          (2) Sauf sur autorisation du demandeur ou du propriétaire inscrit, le ministre ne peut, avant la date réglementaire visée au paragraphe (1), communiquer la demande d’enregistrement du dessin ni quelque document ou renseignement relatif à la demande ou à l’enregistrement du dessin.

        • Restriction

          (3) La date réglementaire visée au paragraphe (1) ne peut être postérieure à la date d’enregistrement du dessin ou, si elle est postérieure, à la date d’expiration de la période de trente mois suivant la date de dépôt soit de la demande d’enregistrement, soit, si une demande de priorité est présentée à l’égard de la demande, de la première des demandes antérieurement déposées de façon régulière sur lesquelles la demande de priorité est fondée.

        • Demande de priorité retirée

          (4) Pour l’application du paragraphe (3), le retrait total ou partiel d’une demande de priorité, au plus tard à la date réglementaire, vaut présomption de non-présentation de la demande.

        • Demande d’enregistrement du dessin retirée

          (5) Si la demande d’enregistrement d’un dessin est retirée, conformément aux règlements, au plus tard à la date réglementaire, le ministre ne peut rendre la demande et les documents visés au paragraphe (1) accessibles au public ni les communiquer ou communiquer des renseignements à leur égard.

        • Dates réglementaires

          (6) Les dates réglementaires visées aux paragraphes (4) et (5) ne peuvent être postérieures à la date réglementaire visée au paragraphe (1).

      Droit exclusif

      • Droit exclusif

        9 L’enregistrement d’un dessin, sauf si son invalidité est démontrée, confère au propriétaire du dessin un droit exclusif relativement à celui-ci.

  • — 2014, ch. 39, art. 106

    • 1993, ch. 44, art. 163

      106 Le paragraphe 10(1) de la même loi est remplacé par ce qui suit :

      • Durée du droit
        • 10 (1) Sous réserve du paragraphe (3), le droit exclusif relatif à un dessin existe pendant la période qui :

          • a) commence à la date d’enregistrement du dessin ou, si elle est postérieure, à la date réglementaire visée au paragraphe 8.3(1) à laquelle la demande d’enregistrement du dessin est rendue accessible au public;

          • b) se termine à la date d’expiration de la période de dix ans suivant la date d’enregistrement du dessin ou, si elle est postérieure, à la date d’expiration de la période de quinze ans suivant la date de dépôt de cette demande.

  • — 2014, ch. 39, art. 107

    • 107 La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 11, de ce qui suit :

      • Limites et protection

        11.1 Ni les caractéristiques résultant uniquement de la fonction utilitaire d’un objet utilitaire ni les méthodes ou principes de réalisation d’un objet ne peuvent bénéficier de la protection prévue par la présente loi.

  • — 2014, ch. 39, art. 108

    • 1993, ch. 15, art. 19

      108 L’article 13 de la même loi et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :

      Transferts

      • Dessins transférables
        • 13 (1) Tout dessin, qu’il soit enregistré ou non, est transférable en tout ou en partie.

        • Inscription du transfert — demande d’enregistrement

          (2) Sous réserve des règlements, le ministre inscrit le transfert de toute demande d’enregistrement d’un dessin sur demande du demandeur ou, à la réception d’une preuve du transfert qu’il juge satisfaisante, d’un cessionnaire de la demande.

        • Inscription du transfert — dessin

          (3) Sous réserve des règlements, le ministre inscrit le transfert de tout dessin enregistré sur demande du propriétaire inscrit du dessin ou, à la réception d’une preuve du transfert qu’il juge satisfaisante, d’un cessionnaire du dessin.

        • Nullité du transfert

          (4) Le transfert d’un dessin enregistré qui n’a pas été inscrit est nul à l’égard d’un cessionnaire subséquent si le transfert du dessin à celui-ci a été inscrit.

        • Suppression de l’inscription du transfert

          (5) Le ministre supprime l’inscription du transfert d’une demande d’enregistrement d’un dessin ou du transfert d’un dessin enregistré à la réception d’une preuve qu’il juge satisfaisante que le transfert n’aurait pas dû être inscrit.

        • Restriction

          (6) Il ne peut toutefois supprimer l’inscription du transfert d’un dessin enregistré pour le seul motif que le cédant avait déjà transféré le dessin à une autre personne.

  • — 2014, ch. 39, art. 109

    • 1993, ch. 15, art. 22

      109 L’article 21 de la même loi et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :

      Prorogation des délais

      • Délai réputé prorogé

        21 Lorsqu’un délai fixé sous le régime de la présente loi expire un jour où le bureau du commissaire aux brevets est fermé au public, il est réputé prorogé jusqu’au jour de réouverture du bureau, inclusivement.

  • — 2014, ch. 39, art. 110

    • 110 La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 24, de ce qui suit :

      Moyens et forme électroniques

      • Moyens et forme électroniques
        • 24.1 (1) Sous réserve des règlements, les documents, renseignements ou droits à transmettre au ministre ou au commissaire aux brevets sous le régime de la présente loi peuvent lui être transmis sous la forme électronique — ou par les moyens électroniques — qu’il précise.

        • Collecte, mise en mémoire, etc.

          (2) Sous réserve des règlements, le ministre et le commissaire aux brevets peuvent utiliser des moyens électroniques pour créer, recueillir, recevoir, mettre en mémoire, transférer, diffuser, publier, certifier ou traiter de quelque autre façon des documents ou des renseignements.

        • Moyens et formes optiques ou magnétiques

          (3) Au présent article, les moyens ou formes électroniques visent aussi, respectivement, les moyens ou formes optiques ou magnétiques ainsi que les autres moyens ou formes semblables.

  • — 2014, ch. 39, art. 111

    • 1993, ch. 44, art. 170
      • 111 (1) Les alinéas 25b) et c) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :

        • b) régir la forme et le contenu des demandes d’enregistrement des dessins, notamment :

          • (i) la manière de nommer les objets finis,

          • (ii) la manière d’indiquer les caractéristiques visuelles de tout ou partie d’un objet fini en ce qui touche la configuration, le motif ou les éléments décoratifs,

          • (iii) la manière d’indiquer si la demande ne vise que certaines caractéristiques visuelles de tout ou partie d’un objet fini en ce qui touche la configuration, le motif ou les éléments décoratifs ou tout ou partie de telles caractéristiques d’une partie seulement d’un objet fini;

        • b.1) régir le traitement et l’examen des demandes d’enregistrement des dessins, notamment les circonstances dans lesquelles elles sont réputées abandonnées ou sont rétablies;

        • b.2) régir les circonstances dans lesquelles l’alinéa 8.2(1)c) ne s’applique pas au dessin divulgué dans une demande d’enregistrement d’un dessin déposée au Canada par la personne visée aux sous-alinéas 8.2(1)a)(i) ou (ii);

        • b.3) régir le retrait des demandes d’enregistrement des dessins et, pour l’application des paragraphes 8.3(4) et (5), préciser les dates, ou leur mode de détermination, de retrait des demandes de priorité et des demandes d’enregistrement des dessins;

        • c) régir le versement de droits et le montant de ceux-ci;

      • 1993, ch. 44, art. 170

        (2) L’alinéa 25d) de la version française de la même loi est remplacé par ce qui suit :

        • d) régir le remboursement des droits acquittés sous le régime de la présente loi;

      • 1993, ch. 44, art. 170

        (3) Les alinéas 25f) et g) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :

        • f) régir les demandes de priorités, notamment en ce qui a trait :

          • (i) à leur délai de présentation,

          • (ii) aux renseignements et documents à fournir à l’appui de ces demandes,

          • (iii) au délai de transmission de ces renseignements et documents,

          • (iv) au retrait de ces demandes,

          • (v) aux corrections à apporter à ces demandes, renseignements ou documents et à l’effet de ces corrections sur l’application de l’article 8.3;

        • g) régir les certificats d’enregistrement;

        • g.1) régir l’enregistrement de documents relatifs à un dessin;

        • g.2) régir l’inscription des transferts de demandes d’enregistrement de dessins ou des transferts de dessins enregistrés;

        • g.3) régir la fourniture — sous forme électronique ou autre ou par des moyens électroniques — de documents ou de renseignements au ministre ou au commissaire aux brevets, notamment le moment où ils sont réputés les avoir reçus;

        • g.4) régir l’usage de moyens électroniques pour l’application du paragraphe 24.1(2);

        • g.5) régir les communications entre le ministre ou le commissaire aux brevets et toute autre personne;

        • g.6) par dérogation aux autres dispositions de la présente loi, prendre des mesures pour mettre en oeuvre l’Acte de Genève (1999) de l’Arrangement de La Haye concernant l’enregistrement international des dessins et modèles industriels, adopté à Genève le 2 juillet 1999, ainsi que les modifications et révisions apportées à celui-ci et auxquelles le Canada est partie;

  • — 2014, ch. 39, art. 112

    • 1993, ch. 15, art. 24; 1993, ch. 44, art. 171 et 172; 1994, ch. 47, art. 118

      112 L’intertitre précédant l’article 29 et les articles 29 à 30 de la même loi sont remplacés par ce qui suit :

      Dispositions transitoires

      • Définition de date d’entrée en vigueur

        29 Aux articles 30 à 32, date d’entrée en vigueur s’entend de la date d’entrée en vigueur du paragraphe 104(2) de la Loi no 2 sur le plan d’action économique de 2014.

      • Demandes antérieures avec date de dépôt

        30 La demande d’enregistrement d’un dessin dont la date de dépôt, fixée sous le régime de la présente loi dans sa version antérieure à la date d’entrée en vigueur, est antérieure à celle-ci est régie, à la fois :

        • a) par les dispositions de la présente loi, dans leur version antérieure à cette date, à l’exception des articles 5 et 13;

        • b) par les articles 5, 13, 21 et 24.1.

      • Demandes antérieures sans date de dépôt

        31 La demande d’enregistrement d’un dessin déposée avant la date d’entrée en vigueur qui, à cette date, n’a pas de date de dépôt fixée sous le régime de la présente loi, dans sa version antérieure à la date d’entrée en vigueur, est réputée n’avoir jamais été déposée.

      • Dessins enregistrés

        32 Toute question soulevée à compter de la date d’entrée en vigueur relativement à un dessin enregistré avant cette date ou à compter de celle-ci au titre d’une demande dont la date de dépôt, fixée sous le régime de la présente loi dans sa version antérieure à la date d’entrée en vigueur, est antérieure à celle-ci est régie, à la fois :

        • a) par les dispositions de la présente loi, dans leur version antérieure à cette date, à l’exception des articles 3 et 13;

        • b) par les articles 3, 13, 21 et 24.1.

      • Règlements

        33 Il est entendu que tout règlement pris en vertu de l’article 25 s’applique à la demande visée à l’article 30 et au dessin visé à l’article 32, sauf indication contraire prévue par ce règlement.

  • — 2015, ch. 36, art. 44

    • 44 La Loi sur les dessins industriels est modifiée par adjonction, après l’article 3, de ce qui suit :

      • Erreur évidente

        3.1 Dans les six mois après qu’une inscription a été faite sur le registre des dessins industriels, le ministre peut corriger toute erreur dans celle-ci qui ressort de façon évidente à la lecture des documents concernant le dessin enregistré en cause qui sont en sa possession au moment de l’inscription.

  • — 2015, ch. 36, art. 45

    • 45 L’article 20 de la même loi et l’intertitre le précédant sont abrogés.

  • — 2015, ch. 36, art. 46

    • 46 L’article 21 de la même loi et l’intertitre le précédant sont remplacés par ce qui suit :

      Prorogation des délais

      • Délai prorogé
        • 21 (1) Le délai fixé sous le régime de la présente loi pour l’accomplissement d’un acte qui expire un jour réglementaire ou un jour désigné par le ministre est prorogé jusqu’au premier jour suivant qui n’est ni réglementaire ni désigné par le ministre.

        • Pouvoir de désigner un jour

          (2) Le ministre peut, en raison de circonstances imprévues et s’il est convaincu qu’il est dans l’intérêt public de le faire, désigner un jour pour l’application du paragraphe (1) et, le cas échéant, il en informe le public sur le site Web de l’Office de la propriété intellectuelle du Canada.

  • — 2015, ch. 36, art. 47

      • 47 (1) L’article 25 de la même loi est modifié par adjonction, après l’alinéa d), de ce qui suit :

        • d.1) autoriser le ministre à renoncer, si celui-ci est convaincu que les circonstances le justifient et aux conditions réglementaires, au versement de droits;

      • (2) L’article 25 de la même loi est modifié par adjonction, après l’alinéa e), de ce qui suit :

        • e.1) régir la correction d’erreurs évidentes dans les documents transmis au ministre ou au commissaire aux brevets, notamment en ce qui a trait :

          • (i) à ce qui constitue une erreur évidente,

          • (ii) aux effets de la correction;

  • — 2015, ch. 36, art. 48

    • 48 L’alinéa 30a) de la même loi est remplacé par ce qui suit :

      • a) par les dispositions de la présente loi, dans leur version antérieure à cette date, à l’exception des articles 5, 13 et 20;

  • — 2015, ch. 36, art. 49

    • 49 Les alinéas 32a) et b) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :

      • a) par les dispositions de la présente loi, dans leur version antérieure à cette date, à l’exception des articles 3, 13 et 20;

      • b) par les articles 3, 3.1, 13, 21 et 24.1.

  • — 2015, ch. 36, par. 71(1) à (5)

    • 2014, ch. 39
      • 71 (1) Au présent article, autre loi s’entend de la Loi no 2 sur le plan d’action économique de 2014.

      • (2) Si l’article 46 de la présente loi entre en vigueur avant l’article 109 de l’autre loi, cet article 109 est abrogé.

      • (3) Si l’article 109 de l’autre loi entre en vigueur avant l’article 46 de la présente loi, cet article 46 est remplacé par ce qui suit :

        • 46 L’article 21 de la même loi est remplacé par ce qui suit :

          • Délai prorogé
            • 21 (1) Le délai fixé sous le régime de la présente loi pour l’accomplissement d’un acte qui expire un jour réglementaire ou un jour désigné par le ministre est prorogé jusqu’au premier jour suivant qui n’est ni réglementaire ni désigné par le ministre.

            • Pouvoir de désigner un jour

              (2) Le ministre peut, en raison de circonstances imprévues et s’il est convaincu qu’il est dans l’intérêt public de le faire, désigner un jour pour l’application du paragraphe (1) et, le cas échéant, il en informe le public sur le site Web de l’Office de la propriété intellectuelle du Canada.

      • (4) Si l’entrée en vigueur de l’article 46 de la présente loi et celle de l’article 109 de l’autre loi sont concomitantes, cet article 109 est réputé ne pas être entré en vigueur et est abrogé.

      • (5) Si l’entrée en vigueur des articles 48 et 49 de la présente loi et celle de l’article 112 de l’autre loi sont concomitantes, cet article 112 est réputé être entré en vigueur avant ces articles 48 et 49.

Date de modification :