Government of Canada / Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Recherche

Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers (DORS/2010-201)

Règlement à jour 2020-07-15; dernière modification 2018-11-16 Versions antérieures

Normes d’émissions de gaz à effet de serre (suite)

Exigences relatives aux parcs (suite)

Compensation du déficit et utilisation des points (suite)

Note marginale :Fusion ou acquisition

  •  (1) Il incombe à l’entreprise issue d’une fusion d’entreprises ou qui en acquiert une autre de compenser tout déficit des entreprises existant avant la fusion ou l’acquisition.

  • Note marginale :Cessation d’activités

    (2) L’entreprise qui cesse de construire, d’importer ou de vendre des automobiles à passagers ou des camions légers compense tout déficit existant pour ses parcs avant de présenter son dernier rapport de fin d’année de modèle.

Obtention de points sur paiement au receveur général

Note marginale :Receveur général — année de modèle 2011

  •  (1) Une entreprise peut obtenir le nombre de points nécessaires pour compenser un déficit subi à l’égard de l’année de modèle 2011 sur paiement au receveur général d’un montant déterminé selon le taux de 20 $ par mégagramme d’équivalent CO2.

  • Note marginale :Date limite de paiement au receveur général

    (2) Pour obtenir des points en vertu du paragraphe (1), l’entreprise doit faire son paiement au plus tard le jour qui précède la première des dates suivantes :

    • a) la date de présentation du rapport de fin d’année de modèle pour l’année de modèle 2014;

    • b) le 1er mai 2015.

  • Note marginale :Restrictions

    (3) Les points obtenus en vertu du paragraphe (1) ne peuvent être utilisés que pour compenser un déficit subi à l’égard de l’année de modèle 2011 et ne peuvent être transférés à une autre entreprise.

Parcs optionnels provisoires

Note marginale :Parcs optionnels

  •  (1) Sous réserve des articles 27 et 28, l’entreprise peut choisir de ne pas inclure, pour une année donnée, un certain nombre de véhicules qui font partie de ses parcs dans le calcul de la norme moyenne d’émissions d’équivalent CO2 prévu à l’article 17 et de constituer des parcs optionnels provisoires d’automobiles à passagers ou de camions légers, si elle respecte les conditions suivantes :

    • a) dans le cas où l’entreprise a construit ou importé au total au moins 750 automobiles à passagers et camions légers de l’année de modèle 2009, mais moins de 7 500, en vue de les vendre au Canada, le total des automobiles à passagers et des camions légers inclus dans les parcs optionnels provisoires ne dépasse pas 30 000 pour les années de modèle 2012 à 2015 et 7 500 pour l’année de modèle 2016;

    • b) dans le cas où l’entreprise a construit ou importé au total au moins 7 500 automobiles à passagers et camions légers de l’année de modèle 2009, mais moins de 60 000, en vue de les vendre au Canada, le total des automobiles à passagers et des camions légers inclus dans les parcs optionnels provisoires ne dépasse pas 15 000 pour les années de modèle 2012 à 2015;

    • c) sous réserve des articles 25 et 26, la valeur moyenne des émissions d’équivalent CO2 de son parc optionnel provisoire d’automobiles à passagers et celle de son parc optionnel provisoire de camions légers d’une année de modèle donnée ne dépassent pas la norme moyenne d’émissions d’équivalent CO2 de remplacement calculée pour chacun de ces parcs conformément au paragraphe (2) pour l’année de modèle en cause;

    • d) l’entreprise a construit ou importé au moins une automobile à passagers ou un camion léger de l’année de modèle 2009 en vue de les vendre au Canada.

  • Note marginale :Normes moyennes de remplacement provisoires

    (2) L’entreprise qui constitue un parc optionnel provisoire calcule, pour chaque année de modèle, la norme moyenne d’émissions d’équivalent CO2 de remplacement applicable à ce parc selon la formule suivante :

    (Σ (A × B)) ÷ C × 1.25

    où :

    A
    représente la valeur cible d’émissions d’équivalent CO2 déterminée pour chaque groupe d’automobiles à passagers ou de camions légers inclus dans le parc optionnel provisoire selon l’une ou l’autre des dispositions suivantes :
    • a) pour les groupes d’automobiles à passagers, selon le paragraphe 17(4),

    • b) pour les groupes de camions légers, selon le paragraphe 17(5);

    B
    le nombre d’automobiles à passagers ou de camions légers dans le groupe en cause;
    C
    le nombre total d’automobiles à passagers ou de camions légers dans le parc optionnel provisoire.
  • Note marginale :Valeurs moyennes de remplacement provisoires

    (3) L’entreprise qui constitue un parc optionnel provisoire calcule, pour chaque année de modèle, la valeur moyenne des émissions d’équivalent CO2 de ce parc au moyen de la formule prévue à l’article 18.

Note marginale :Application de l’article 20

  •  (1) L’entreprise qui constitue un parc optionnel provisoire d’automobiles à passagers ou de camions légers obtient des points ou subit un déficit, selon le cas, à l’égard de ce parc aux termes des paragraphes 20(1) ou (2).

  • Note marginale :Calcul

    (2) Elle calcule le nombre de points ou la valeur du déficit à l’égard du parc optionnel provisoire selon l’équation prévue au paragraphe 20(3).

  • Note marginale :Application du paragraphe 20(4)

    (3) Le paragraphe 20(4) s’applique aux points obtenus ou au déficit subi en application du présent article.

  • Note marginale :Durée de validité

    (4) Les points obtenus pour un parc optionnel provisoire d’automobiles à passagers ou de camions légers d’une année de modèle donnée ne peuvent être utilisés que pour compenser un déficit à l’égard d’un parc optionnel provisoire d’automobiles à passagers ou de camions légers des années de modèle ci-après et ils ne sont plus valides subséquemment :

    • a) 2012 à 2016, dans le cas d’une entreprise visée à l’alinéa 24(1)a);

    • b) 2012 à 2015, dans le cas d’une entreprise visée à l’alinéa 24(1)b).

Note marginale :Compensation — application des articles 21 et 22

  •  (1) Les paragraphes 21(1) et (5) et l’article 22 s’appliquent aux points obtenus et au déficit subi à l’égard d’un parc optionnel provisoire.

  • Note marginale :Limite à l’utilisation des points optionnels

    (2) L’entreprise ne peut utiliser de points obtenus pour un parc optionnel provisoire pour compenser un déficit subi à l’égard d’un parc assujetti à la norme moyenne d’émissions d’équivalent CO2 prévue à l’article 17.

  • Note marginale :Cumul de points optionnels

    (3) L’entreprise peut accumuler tout excédent de points obtenus pour une année de modèle à l’égard d’un parc optionnel provisoire pour compenser un déficit futur à l’égard d’un autre parc optionnel provisoire.

  • Note marginale :Utilisation de points ordinaires

    (4) L’entreprise est tenue d’utiliser tout excédent de points obtenus pour un parc d’automobiles à passagers ou de camions légers assujetti à la norme moyenne d’émissions d’équivalent CO2 prévue à l’article 17 pour compenser un déficit subi à l’égard d’un parc optionnel provisoire.

Note marginale :Fusion

  •  (1) Si deux ou plusieurs entreprises fusionnent après le 23 septembre 2010, l’entreprise issue de la fusion peut se prévaloir de l’article 24 et en faire mention dans son premier rapport de fin d’année de modèle, sous réserve des conditions suivantes :

    • a) le total des automobiles à passagers et des camions légers pour l’année de modèle 2009 visé à l’article 24 est égal à la somme des automobiles à passagers et des camions légers que les entreprises qui ont fusionné ont construits ou importés en vue de les vendre au Canada, pour l’année de modèle 2009;

    • b) les conditions prévues au paragraphe 24(1) sont respectées compte tenu des ajustements prévus au paragraphe (2).

  • Note marginale :Ajustements

    (2) Si le total calculé conformément au paragraphe (1) est, selon le cas :

    • a) égal ou supérieur à 750 mais inférieur à 7 500 pour l’année de modèle 2009, le total des automobiles à passagers et des camions légers inclus dans les parcs optionnels provisoires par les entreprises qui ont fusionné, pour les années de modèle qui ont précédé la fusion, doit être soustrait des limites quantitatives applicables prévues à l’alinéa 24(1)a);

    • b) égal ou supérieur à 7 500 mais inférieur à 60 000 pour l’année de modèle 2009, le total des automobiles à passagers et des camions légers inclus dans les parcs optionnels provisoires par les entreprises qui ont fusionné, pour les années de modèle qui ont précédé la fusion, doit être soustrait des limites quantitatives applicables prévues à l’alinéa 24(1)b).

  • DORS/2014-207, art. 25

Note marginale :Acquisition

  •  (1) Si une entreprise en acquiert une ou plusieurs autres après le 23 septembre 2010, elle doit :

    • a) dans le cas où elle avait choisi de se prévaloir de l’article 24 avant l’acquisition, calculer à nouveau le total des automobiles à passagers et des camions légers qui ont été construits ou importés en vue de les vendre au Canada pour l’année de modèle 2009 en y ajoutant celui des entreprises qu’elle a acquises et faire mention du résultat de ce calcul dans son premier rapport de fin d’année de modèle après à l’acquisition;

    • b) dans le cas où elle s’est prévalue de l’article 24 après l’acquisition, calculer le total des automobiles à passagers et des camions légers qui ont été construits ou importés en vue de les vendre au Canada pour l’année de modèle 2009 en y ajoutant celui des entreprises qu’elle a acquises.

  • Note marginale :Rajustements

    (2) L’entreprise qui en a acquis une ou plusieurs autres et satisfait encore aux conditions prévues par l’article 24 est tenue de rajuster, pour l’application des alinéas 24(1) a) ou b) selon le résultat du calcul prévu au paragraphe (1), le total des automobiles à passagers et des camions légers inclus à ce jour dans le parc optionnel provisoire en y ajoutant le total des automobiles à passagers et des camions légers inclus dans les parcs optionnels provisoires des entreprises qu’elle a acquises.

  • DORS/2014-207, art. 25
 
Date de modification :