Government of Canada / Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Recherche

Règlement sur les jouets (DORS/2011-17)

Texte complet :  

Règlement à jour 2020-11-17; dernière modification 2019-01-11 Versions antérieures

ANNEXE 6(paragraphe 32(3), article 34 et annexes 5 et 7)Description des appareils

Appareil d’essai d’inflammabilité

    • 1 (1) L’appareil d’essai d’inflammabilité illustré à la figure 1 est composé d’une chambre de combustion aérée faite de métal, qui empêche les courants d’air, et qui renferme un appareil d’allumage normalisé, un support à porte-échantillon et un chronomètre automatique.

    • (2) La chambre de combustion empêche toute circulation d’air autour du support à porte-échantillon et de la flamme tout en permettant à l’air de pénétrer librement pour que la combustion se fasse rapidement. Elle a une largeur de 368 mm (14½ pouces), une profondeur de 216 mm (8½ pouces) et une hauteur de 356 mm (14 pouces). Elle comporte douze trous équidistants, qui mesurent 12,7 mm (½ pouce), le long de l’arrière de la fermeture du dessus. Il y a une fente d’aération à la base de la porte coulissante en verre située sur le devant de la chambre de combustion.

    • (3) Le support à porte-échantillon soutient les cadres de fixation des échantillons. L’angle d’inclinaison du support est de 45°. Deux tiges guides qui partent du centre de la base du support sont orientées vers le bas. Elles se déplacent dans les rainures situées sur le plancher de la chambre de combustion, ce qui permet de régler le positionnement de l’échantillon par rapport à la partie antérieure de la flamme, en fonction de l’épaisseur de ce dernier. Le support à porte-échantillon est muni d’un doigt de guidage dont l’extrémité avant touche à l’échantillon lorsque le support est bien positionné.

    • (4) Le porte-échantillon est formé de deux plaques de métal jumelées de 1,6 mm (1/16 de pouce) dont les côtés sont munis d’attaches et entre lesquelles l’échantillon est maintenu. Les plaques comportent des trous dans lesquels des tiges s’introduisent librement à des fins d’alignement. Les deux plaques du porte-échantillon couvrent la presque totalité de l’échantillon dans le sens de la longueur, ne laissant celui-ci à découvert que sur une largeur de 38,1 mm (1½ pouce). Lorsqu’il se trouve dans la chambre de combustion, le porte-échantillon s’appuie sur le support à un angle de 45°. Il y a cinq porte-échantillons.

    • (5) Deux boutons de commande accessibles sous la plate-forme de l’appareil retiennent le support en position d’essai. Lorsqu’ils sont desserrés, les boutons permettent d’avancer et de reculer le support.

    • (6) L’appareil d’allumage est constitué d’un bec à gaz muni d’un moteur à ressort entourant une aiguille hypodermique de calibre 26. Un déclic installé à l’avant de l’appareil d’essai d’inflammabilité permet de remonter le moteur à ressort lorsque l’appareil d’essai d’inflammabilité est prêt à fonctionner. Un écran de cuivre protège le bec à gaz.

    • (7) Tendre la ficelle d’arrêt à partir de la bobine et la passer par les guides prévus à cet effet sur le porte-échantillon et sur les parois de la chambre de combustion. Ainsi, le laçage est au bon endroit, c’est-à-dire à 127 mm (5 pouces) exactement du point où le centre de la flamme entre en contact avec l’échantillon. Utiliser du fil à coudre mercerisé no 50 comme ficelle d’arrêt.

    • (8) Le poids fixé à la ficelle d’arrêt au moyen d’une attache arrête l’opération lorsqu’il tombe.

    • (9) La porte en verre coulisse dans les rainures de la partie antérieure de l’appareil. Un bouton permet d’actionner le mécanisme servant à maintenir la porte coulissante en position ouverte, ce qui permet d’introduire les porte-échantillons dans l’appareil.

    • (10) Une soupape sensible installée sur la bouteille à gaz assure le contrôle de l’alimentation en combustible. La soupape est munie d’un raccord mâle de ½ pouce qui permet la liaison avec une bouteille de butane normalisée no 4 d’une capacité de 0,91 kg (2 livres).

    • (11) Le débitmètre est constitué d’un tube de verre en forme de « U » installé dans le conduit à gaz. Il indique la pression du gaz transporté au microbrûleur. Une plaque mobile en métal est installée sur la paroi du boîtier à l’arrière du débitmètre. Elle porte deux lignes horizontales parallèles espacées de façon à indiquer la pression voulue et est réglée de sorte que, lorsque la pression est fermée, le niveau du liquide vu des deux côtés du tube en forme de « U » corresponde à la ligne du bas. Lorsque l’appareil d’essai d’inflammabilité est en fonctionnement, la pression est réglée de sorte que le niveau du liquide dans le tube corresponde à la ligne du haut.

    • (12) Pour faire fonctionner le bec à gaz, pousser d’un seul mouvement le levier de mise en marche de gauche à droite, puis le relâcher. Un mécanisme d’entraînement installé à l’arrière de l’appareil déplace le bec à gaz jusqu’à la position la plus avancée et active automatiquement le chronomètre, au moyen d’auxiliaires spéciaux, au moment où la flamme entre en contact avec l’échantillon. Lorsque la ficelle est coupée, le poids tombe sur une plate-forme et arrête le chronomètre, qui peut alors être lu directement.

Appareil de brossage

    • 2 (1) La base de l’appareil de brossage illustré à la figure 2 est constituée d’une planche sur laquelle un petit chariot est tiré sur des rails parallèles fixés sur les bords supérieurs de la planche. La brosse est articulée au moyen de charnières à fiche fixées au rebord arrière de la planche et repose verticalement sur le chariot en y exerçant une pression de 150 g (1/3 livre).

    • (2) La brosse est constituée de deux rangées de soies rigides en nylon disposées en touffes décalées. Les soies ont un diamètre de 0,41 mm (0,016 pouce) et une longueur de 19 mm (0,75 pouce). Il y a 20 soies par touffe et quatre touffes à tous les 25 mm (1 pouce). Une attache fixée au rebord avant du chariot maintient l’échantillon sur le chariot au cours du brossage.

    • (3) Une fois l’échantillon fixé au chariot au moyen de l’attache, la brosse est soulevée, le chariot déplacé jusqu’à l’arrière de l’appareil et la brosse rabattue sur la surface de l’échantillon. Le chariot est alors tiré à la main vers l’avant à une vitesse constante.

Porte-échantillon modifié

  • 3 Le porte-échantillon modifié est le porte-échantillon décrit au paragraphe 1(4) auquel a été ajouté un fil de calibre 38 en acier à ressort (B & S); ce fil est solidement fixé au porte-échantillon, dans le sens de la largeur, à des intervalles de 12,7 mm (½ pouce). Cette disposition permet à la flamme calibrée d’entrer en contact avec l’échantillon à un point situé à mi-chemin entre les deux fils les plus bas.

Photographie d’un appareil d’essai d’inflammabilité.

FIGURE 1 — FLAMMABILITY TESTER / FIGURE 1 — APPAREIL D’ESSAI D’INFLAMMABILITÉ

(Photograph courtesy of United States Testing Company, Inc., Hoboken, N.J., U.S.A.) / (Photo : United States Testing Company, Inc., Hoboken (N.J.), États-Unis d’Amérique)

Photographie d’un appareil de brossage.

FIGURE 2 — BRUSHING DEVICE / FIGURE 2 — APPAREIL DE BROSSAGE

(Photograph courtesy of United States Testing Company, Inc., Hoboken, N.J., U.S.A.) / (Photo : United States Testing Company, Inc., Hoboken (N.J.), États-Unis d’Amérique)

 
Date de modification :