Règlement sur les machines de navires (DORS/90-264)

Règlement à jour 2017-09-27; dernière modification 2017-02-03 Versions antérieures

ANNEXE VIMécanismes de renversement de la marche et de réduction, lignes d’arbres et hélices

PARTIE I(article 4)Caractéristiques de conception

DIVISION IMécanismes de renversement de la marche et de réduction

ArticleExigences
1Aucune.

DIVISION IILignes d’arbres

ArticleExigences
1L’arbre d’hélice doit être fabriqué :
  • a) en acier au carbone protégé contre l’exposition à l’eau dans la chaise d’étambot par une gaine continue résistant à la corrosion ou des gaines non continues résistant à la corrosion reliées entre elles par des joints soudés ou un revêtement collé approprié;

  • b) en acier au carbone protégé contre l’exposition à l’eau au moyen d’une chaise d’étambot lubrifiée à l’huile avec des presse-étoupe internes et externes;

  • c) en un métal résistant à la corrosion conformément aux règles ou codes;

  • d) en acier au carbone sans les dispositifs de protection contre l’exposition à l’eau visés aux alinéas a) ou b).

2L’arbre d’hélice doit être muni d’une hélice au moyen, selon le cas :
  • a) d’un arbre conique approprié avec une rainure de clavette :

    • (i) soit en forme de patin,

    • (ii) soit bien arrondie et lissée à l’extrémité supérieure avec un rayon de fond approprié;

  • b) d’un arbre conique approprié sans rainure de clavette;

  • c) d’une bride d’accouplement.

DIVISION IIIHélices

ArticleExigences
1Aucune.

PARTIE II(article 6)Plans

DIVISION IMécanismes de renversement de la marche et de réduction

ArticleRenseignements exigés
1Disposition générale de l’installation du mécanisme à bord du navire, y compris tous les systèmes qui y sont reliés.
2Disposition générale et section verticale du mécanisme, y compris les supports du boîtier d’engrenage.
3Caractéristiques indiquant le couple d’entrée maximal et le régime correspondant de tours par minute pour chaque pignon, détail des pignons et des roues dentées, nombre de dents, pas, forme et angle de l’hélice, détail des couronnes dentées, processus de taille de l’engrenage et processus après la taille, propriétés physiques des pièces principales, détail des pièces forgées, moulées et soudées, détail du traitement thermique et des procédures d’essai.
4Détail du boîtier d’engrenage, y compris les ouvertures d’accès et les dispositifs de ventilation.
5Détail des lignes d’arbres, y compris les accouplements, les embrayages, les engrenages de renversement, s’il y en a, l’équilibrage et l’analyse des vibrations.
6Détail des paliers, des circuits d’huile de graissage et des dispositifs de contrôle de la température.
7Les renseignements visés aux articles 2 à 6 n’ont pas à être soumis pour un système d’engrenage :
  • a) dont la puissance au frein en régime continu ne dépasse pas 225 kW;

  • b) dont la puissance au frein en régime continu est supérieure à 225 kW sans dépasser 375 kW, lorsque le fabricant soumet les renseignements suivants avec documents à l’appui :

    • (i) le modèle, le numéro de série et le type d’engrenage,

    • (ii) le couple d’entrée maximal continu et le régime correspondant de tours par minute,

    • (iii) le rapport de réduction,

    • (iv) les données sur l’essai de capacité jusqu’à la pleine puissance d’un mécanisme représentatif de même modèle.

DIVISION IILignes d’arbres pour la propulsion et les moteurs et les génératrices électriques

ArticleRenseignements exigés
1Disposition générale, à bord du navire, des arbres du système de propulsion et des moteurs et des génératrices électriques, y compris tous les systèmes qui y sont reliés.
2Disposition générale et section verticale des lignes d’arbres, avec détail de l’accouplement entre les éléments entraînants et entraînés ainsi que les supports.
3Caractéristiques indiquant le couple d’entrée maximal et le régime correspondant de tours par minute, l’alignement des lignes d’arbres, la charge et le type de paliers, les propriétés physiques des matériaux et les procédures d’essai.
4Dans le cas des lignes d’arbres de propulsion des navires, détail de ce qui suit :
  • a) les arbres intermédiaires, les arbres de propulsion et les arbres d’hélice, y compris les gaines, notamment les couches protectrices pour les arbres d’hélice en acier au carbone avec des gaines non continues;

  • b) les paliers intermédiaires, les paliers de butée, les chaises d’étambot et les chaises-supports;

  • c) les boîtes de glissement et les presse-étoupe d’étambot et leur fixation sur le navire;

  • d) les dispositifs de lubrification des arbres;

  • e) le régime critique de l’ensemble rotatif, y compris l’analyse des vibrations.

5Les renseignements visés aux articles 2 à 4 n’ont pas à être soumis pour les lignes d’arbres :
  • a) dont la puissance au frein en régime continu ne dépasse pas 225 kW et qui sont montées sur les systèmes de propulsion de bord;

  • b) dont la puissance au frein en régime continu ne dépasse pas 375 kW et qui sont montées sur les moteurs et les génératrices électriques de service du navire.

DIVISION IIIHélices à pas fixe, à pas variable et à pales orientables

ArticleRenseignements exigés
1Disposition générale de l’hélice, y compris le détail des dispositifs de fixation aux lignes d’arbres.
2Caractéristiques indiquant la puissance d’entrée maximale et le régime correspondant de tours par minute, les propriétés physiques des matériaux, les calculs de contrainte et les procédures d’essai.
3Détail et emplacement du moyeu, des mécanismes de moyeu, des joints, des fixations des pales et des dispositifs de contrôle.
4Détail de la forme des pales et degré de réglage du pas.
5Les renseignements visés aux articles 2 à 4 n’ont pas à être soumis pour les hélices dont la puissance au frein en régime continu ne dépasse pas 225 kW.

PARTIE III(paragraphe 12(2))Inspections de la construction et de l’installation

DIVISION IInspection de la construction

ArticleExigences
Mécanismes de renversement de la marche et de réduction
1Identification, d’après les certificats d’essai de matériaux et avant le début de la construction, des matériaux à utiliser, y compris le métal d’apport, pour les pièces suivantes :
  • a) arbres, pignons, roues dentées, accouplements, embrayages et boulons;

  • b) boîtiers d’engrenage, paliers, tuyauterie, soupapes et boulons.

2Vérification que la soudure a été effectuée par des soudeurs accrédités, pour la classe de travaux à exécuter, par un gouvernement provincial du Canada ou par une autre autorité ayant des normes semblables, lorsque la soudure a été effectuée à l’étranger.
3Inspection des soudures, y compris examen par essai non destructif et vérification des traitements thermiques exigés, conformément aux règles ou codes.
4Vérification de la taille des couronnes dentées et des engrenages ainsi que des traitements après la taille.
5Vérification de l’équilibrage des éléments rotatifs.
6Identification des éléments, d’après les certificats d’inspection d’éléments, et inspection des éléments et de leur installation.
7Inspection du boîtier d’engrenage, une fois construit, et essai de fonctionnement de l’engrenage en présence de l’inspecteur.
Lignes d’arbres pour la propulsion et les moteurs et les génératrices électriques
8Identification, d’après les certificats d’inspection d’éléments ou les certificats d’essai de matériaux et avant le début de la construction, des matériaux à utiliser pour les pièces suivantes :
  • a) arbres de moteurs et de génératrices électriques, arbres de propulsion intermédiaires du navire, arbres de butée et arbres d’hélice, y compris les gaines et les boulons;

  • b) paliers intermédiaires, paliers de butée, chaises d’étambot, chaises-supports et boîtes de glissement d’étambot.

9Inspection des éléments, une fois construits, et confirmation de l’installation correcte des gaines.
Hélices à pas fixe, à pas variable et à pales orientables
10Identification, d’après les certificats d’inspection d’éléments ou les certificats d’essai de matériaux et ayant le début de la construction, des matériaux à utiliser pour les hélices, écrous, presse-étoupe, clavettes, cônes et, s’il y a lieu, les moyeux, pales, écrous, mécanismes de commande d’orientation et de pas.
11Inspection des éléments montés, y compris examen par essai non destructif exigé par l’inspecteur.

DIVISION IIInspection de l’installation

ArticleExigences
1Vérification de l’alignement des dispositifs de fixation.
2Vérification du réglage et de l’état de fonctionnement de l’engrenage, des lignes d’arbres et des hélices et de leur branchement aux systèmes connexes.
3Vérification du réglage et de l’état de fonctionnement des dispositifs de commande, de contrôle et de sécurité.
4Vérification de la fiabilité et de la conformité, au cours d’essais jusqu’à la pleine puissance et dans les conditions normales de service, pendant une période d’endurance appropriée d’au moins deux heures, compte tenu de la grosseur et de la complexité des mécanismes de renversement de la marche et de réduction, des lignes d’arbres et des hélices.

PARTIE IVInspection périodique générale et inspection périodique spéciale

DIVISION I(article 19)Inspection périodique générale

ArticleExigences
Mécanismes de renversement de la marche et de réduction
1État de fonctionnement du système d’engrenage.
2État de fonctionnement du système de renversement de la marche du mécanisme.
3État de fonctionnement du circuit d’huile de graissage.
4Réglage et état de fonctionnement des dispositifs de sécurité.
5Endroits où une fuite de fluide, une surchauffe, des vibrations importantes ou un jeu excessif dans les presse-étoupe ou les paliers peuvent se produire.
6Réglage des systèmes de commande et de contrôle.
7État de fonctionnement des systèmes d’alarme, en particulier lorsque le mécanisme de renversement de la marche et de réduction est conçu pour une surveillance locale non continue.
Lignes d’arbres pour la propulsion et les moteurs et les génératrices électriques
8État de fonctionnement du circuit du fluide de graissage.
9Endroits où une surchauffe, des vibrations, des ruptures et un jeu excessif dans les presse-étoupe et les paliers peuvent se produire.
10Inspection de l’arbre d’hélice, dans la mesure du possible, sans dépose à chaque séjour en cale sèche du navire, avec mesure et consignation au registre de l’usure de la chaise d’étambot.
Hélices à pas fixe, à pas variable et à pales orientables
11État de fonctionnement des hélices.
12Réglage de tous les systèmes de commande et de contrôle des hélices à pas variable et à pales orientables.
13Hélices à pas variable et à pales orientables, pour déceler toute trace de fuite du fluide de commande.
14État de fonctionnement de tous les systèmes d’alarme des hélices à pas variable et à pales orientables.

DIVISION IIInspection périodique spéciale

SOUS-DIVISION I(paragraphe 20(1))Pièces à inspecter

ArticleExigences
Mécanismes de renversement de la marche et de réduction
1Sous réserve de l’article 2, l’enveloppe, les pignons, les roues dentées, les arbres, les accouplements, les embrayages, les presse-étoupe, les paliers de butée et les autres paliers choisis, à la suite de la dépose du couvercle principal de l’enveloppe.
2La dépose du couvercle principal de l’enveloppe n’est pas obligatoire si l’analyse des vibrations ou de l’huile, l’inspection par les portes de visite et le contrôle de l’état montrent que l’état des éléments convient à leur maintien en service.
3Le système de ventilation du boîtier d’engrenage et les dispositifs de sécurité.
4Les dispositifs indicateurs de l’écoulement, du mazout et ceux du contrôle de la filtration et de la température du mazout.
Lignes d’arbres pour la propulsion et les moteurs et les génératrices électriques
5Dans le cas des arbres intermédiaires, des arbres de butée et des arbres des moteurs et génératrices électriques :
  • a) les paliers, les tampons de butée et les surfaces des arbres, à la suite du levage de la moitié supérieure du palier et de la dépose des tampons de butée, et la moitié inférieure du palier doit être exposée si l’alignement et l’usure sont inacceptables selon les règles ou codes et les recommandations du fabricant;

  • b) les dispositifs de fixation des paliers;

  • c) les circuits d’huile de graissage et les dispositifs de contrôle de la température de l’huile de graissage.

6Dans le cas des arbres d’hélice :
  • a) les surfaces des arbres, les gaines, les presse-étoupe, les clavettes et les rainures de clavette, les écrous, les dispositifs de verrouillage et, dans la mesure du possible, la chaise et le tube d’étambot après la dépose de l’arbre;

  • b) les surfaces non recouvertes des arbres d’hélice en acier au carbone lubrifiés par eau, adjacentes aux extrémités des gaines non continues et adjacentes au bout avant pointu des rainures de clavette, examinées par détection des fissures par particules magnétiques, par teintures pénétrantes ou une autre méthode semblable.

Hélices à pas fixe, à pas variable et à pales orientables
7Dans le cas des hélices à pas fixe :
  • a) l’hélice, l’écrou, les dispositifs de verrouillage et le cône, après la dépose de l’arbre;

  • b) l’installation de l’hélice sur l’arbre relativement à son montage sur l’arbre.

8Dans le cas des hélices à pas variable ou à pales orientables :
  • a) les circuits de fluide de fonctionnement et les dispositifs de commande de position des pales;

  • b) les pales, le moyeu et l’engrenage interne;

  • c) l’installation relativement au montage et à l’état de fonctionnement;

  • d) tous les articles, s’il y a lieu, visés à la division I, à la suite de l’inspection périodique spéciale.

SOUS-DIVISION II(paragraphe 20(2))Intervalles

ArticleExigences
Mécanismes de renversement de la marche et de réduction
1À des intervalles ne dépassant pas cinq ans.
Lignes d’arbres pour la propulsion et les moteurs et les génératrices électriques
2Arbres intermédiaires, arbres de butée, arbres de moteurs et de génératrices électriques, à des intervalles ne dépassant pas cinq ans.
3Sous réserve des articles 4 à 7, les arbres d’hélices à des intervalles ne dépassant pas cinq ans.
4Arbres d’hélices à bord des navires visés au paragraphe 407(1) de la Loi, à des intervalles ne dépassant pas quatre ans.
5Les arbres d’hélices qui satisfont aux exigences de l’alinéa 1d) de la division II de la partie I, à des intervalles ne dépassant pas deux ans, à l’exception des arbres d’hélices de navires accomplissant des voyages uniquement en eau douce ou entre eaux internes du Canada et en deçà des limites des voyages de cabotage, classe II, lorsque le navire navigue en eau douce au moins trois mois par année, à des intervalles ne dépassant pas cinq ans.
6Dans le cas d’un arbre lubrifié à l’huile ayant une portion conique sans clavette ou une bride pour la fixation de l’hélice, inspection partielle sans dépose de l’arbre, à toutes les deux inspections périodiques spéciales, lorsque les conditions suivantes sont réunies :
  • a) l’analyse de l’huile de graissage montre que l’huile peut continuer à être utilisée;

  • b) l’usure du palier d’étambot ne dépasse pas les limites de sécurité;

  • c) la couronne externe du presse-étoupe est déposée et la surface au commencement de la portion conique de l’arbre ou de l’attachement de la bride est examinée par détection des fissures par particules magnétiques, par teintures pénétrantes ou une autre méthode semblable.

7Dans le cas d’un arbre d’hélice en métal, lubrifié à l’eau et résistant à la corrosion, ayant une portion conique sans clavette ou une bride pour la fixation de l’hélice, l’inspection partielle avec dépose partielle de l’arbre, à toutes les deux inspections périodiques spéciales, lorsque les conditions suivantes sont réunies :
  • a) l’usure du palier d’étambot ne dépasse pas les limites de sécurité;

  • b) la dépose de l’arbre est suffisante pour exposer la partie en contact avec le palier d’étambot et la surface au commencement de la portion conique de l’arbre ou de l’attachement de la bride est examinée par détection des fissures par particules magnétiques, par teintures pénétrantes ou une autre méthode semblable.

Hélices à pas fixe, à pas variable et à pales orientables
8Hélices à pas fixe, au moment de l’inspection périodique spéciale de l’arbre d’hélice.
9Hélices à pas variable :
  • a) les moyeux de l’arbre d’hélice étant déposés, à des intervalles ne dépassant pas 10 ans; les moyeux n’ont pas à être déposés de l’arbre d’hélice si les goujons de fixation ou les chapeaux à vis peuvent être extraits et inspectés, en particulier le filetage des moyeux et des goujons de fixation ou des chapeaux à vis;

  • b) les ensembles de pales, au moment de l’inspection périodique spéciale ou de l’inspection partielle de l’arbre d’hélice avec la dépose d’un seul ensemble de pales différent de celui examiné au cours d’une inspection antérieure afin qu’au fil des inspections successives, tous les ensembles de pales soient inspectés, si les mécanismes, les marges de tolérance des paliers, le boulonnage, les garnitures et les analyses de fluide de fonctionnement montrent que les ensembles de pales peuvent être maintenus en service.

10Hélices à pales orientables, à des intervalles ne dépassant pas huit ans, à condition qu’à chaque séjour en cale sèche, le fonctionnement des pales, les marges de tolérance des paliers, le boulonnage, les garnitures et les analyses des fluides de fonctionnement ou de graissage montrent que les pales orientables peuvent être maintenues en service.
  • DORS/2015-161, art. 8(A) et 9(F).
 
Date de modification :